vendredi, novembre 15, 2019
Grossesse La Graine Litchi

La naissance de Litchi 1/2

Aujourd’hui, Litchi a 2 semaines! Déjà!

Et comme promis, voici le récit de sa naissance. En 2 parties parce que sinon, c’était vraiment trop long et que j’avais envie de dire plein de choses.

Vous le savez, nous nous attendions à une naissance plus tôt dans le mois de septembre. Le terme était prévu pour le 29 septembre. Nos aînés étant nés entre 38 et 39 SA, je m’attendais à ne pas dépasser le 15 septembre. La semaine suivante a donc été marquée par un peu de montagnes russes émotionnelles et pas mal de contractions, j’en parlais . Puis finalement, je me suis faite à l’idée d’aller jusqu’au terme réel et j’ai très bien vécu les derniers jours.

Jeudi 26 septembre, 40 SA + 4 jours :

7h15 : La nuit a été correcte. Réveillée par quelques contractions mais rien de plus que les nuits précédentes. Une fois levée, j’ai des contractions qui piquent un peu mais espacées de 5 à 15 min, totalement irrégulières. Je n’en fais pas cas, il y a des séries comme ça tous les jours depuis 3 semaines. Je ne me doute absolument pas que c’est le jour J.

7h45 : Mr Papaye part au travail et emmener Kiwi à la MAM. Je ne sais pas que, quand je reverrai mon fils, il sera grand frère.

8h30 : Je dépose Goyave à l’école en lui disant que je viendrai la chercher le midi comme d’habitude.

9h : J’ai rendez-vous avec ma sage femme libérale. Objectif : faire un décollement des membranes. Je suis à terme dans 3 jours et je sais que sinon, il va être fait lors du rendez vous, le lundi suivant, au CHU. Je préfère prendre les devants et le faire avec elle, que je sais douce et prévenante.

J’ai une bonne contraction pendant qu’on discute, qui lui fait dire « Ah, ça ça me plait, ça travaille ». Je m’installe sur sa table d’examen pour savoir où en est mon col avant de procéder au décollement et là, elle me dit « Ah mais on va rien faire du tout, vous êtes à 4 cm là, il va naître aujourd’hui ce bébé! ». Je vous explique pas ma tête et mon « c’est vraiment vrai ? ». Elle me conseille de rentrer me reposer, d’appeler Mr Papaye et de nous rendre à la maternité vers midi.

Je repars de chez elle dans un état un peu second sans y croire vraiment. Il faut dire que mes contractions sont encore peu douloureuses et surtout totalement irrégulières. En passant, elle me dit de me fier plus à l’intensité qu’à la régularité pour la suite.

9h30 : Je suis de retour à la maison. J’appelle Mr Papaye et je lui raconte ce rendez vous surréaliste. Il ne semble pas beaucoup plus convaincu que moi et on décide de se rappeler vers 11h pour savoir s’il doit rentrer ce midi. Je m’installe sur mon ballon devant l’ordinateur, je trie mes mails et commande mes lentilles de contact.

10h30 : Les contractions s’intensifient un peu et surtout commencent à se régulariser toutes les 5 minutes. Je commence à y croire ! Je profite du temps entre deux contractions pour finaliser nos valises. Je sens mon bébé qui s’agite pas mal dans mon ventre.

11h : Je rappelle Mr Papaye en lui demandant d’aller chercher Goyave à l’école à 11h45. Je ne m’en sens pas capable, les choses deviennent sérieuses. Puis je file prendre un bain. Je reste dans la baignoire pendant une heure. Les contractions y sont régulières et plutôt gérables. Je bouquine entre deux contractions pendant un moment puis m’imagine la naissance à venir en parlant à mon bébé. Ma Graine continue à remuer pas mal et ça me rassure, je le sens en forme.

J’ai, à la fois, hâte de le rencontrer et peur de la douleur à venir. J’ai en tête, depuis le début de la grossesse, d’accoucher sans péridurale et je me demande si j’en serai capable.

12h : Goyave et Mr Papaye arrivent et viennent me voir dans la salle de bain. J’ai peur d’impressionner ma fille car je fais maintenant des sons graves « ohmmm » pendant les contractions. Elle me demande si le bébé va bientôt sortir et je lui dis que oui, c’est aujourd’hui. Ils s’en vont manger et je sors du bain pour les rejoindre. Le fait de sortir du bain rend les contractions nettement plus douloureuses et je dois faire de longues pauses pour les gérer. Mr Papaye me fait quelques pressions dans le bas du dos au moment des contractions et ça fonctionne plutôt bien. Je mange, assise sur mon ballon, les lasagnes que j’avais préparé la veille en avance, instinct ?

12h45 : Mr Papaye part emmener Goyave chez une amie. Je l’embrasse et la serre contre moi. Lorsque je la reverrai, elle sera grande soeur une deuxième fois. Je range la cuisine entre deux contractions, en grignotant de la pastèque, ça me fait du bien. Certaines contractions sont plus difficiles à gérer toute seule et je m’inquiète du trajet en voiture à venir. Depuis le début de la grossesse, j’étais partagée entre rester le plus longtemps possible tous les deux à la maison et ne pas partir trop tard car supporter le trajet en voiture de 30 min m’angoissait.

13h10 : Départ pour la maternité. Je dois attendre pour monter dans la voiture la fin d’une grosse contraction. Je dis à Mr Papaye que je ne vais pas arriver à tenir la route avec des contractions comme ça. Je m’installe comme je peux, moitié assise, moitié à genoux. Il me raconte sa matinée et s’interrompt à chaque contraction pour me rappeler de bien respirer. Finalement, le trajet se passe plutôt bien. Je me détache une fois pour me mettre à genoux sur mon siège pendant une contraction et j’ouvre un peu la fenêtre pour avoir de l’air mais j’arrive à gérer.

La suite, demain !

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “La naissance de Litchi 1/2

Laisser un commentaire

Back To Top