vendredi, décembre 06, 2019
"Crises de mères" Vie de famille

Nouvelles en vrac

Mon article sur nos vacances en Normandie est en cours mais je n’ai pas trouvé le temps de le finir. Alors ce soir, c’est un petit article en vrac que je vous livre. Et il n’y a pas que les nouvelles qui sont en vrac, vous allez voir!

Colonisation

Les virus se sentent bien chez nous et n’ont pas l’air décidés de partir.

Goyave semblant enfin guérie de sa toux à rallonge, son frère a pris le relais avec une gastro aussi explosive que brève en fin de semaine dernière.

Bébé Litchi, lui, après un mieux de quelques jours la semaine dernière, a recommencé à tousser. Surtout en fin de nuit, ce qui génère chez nous, réveil en sursaut avec l’impression qu’il s’étouffe.

Puis Mr Papaye a déclaré à son tour la gastro, me laissant gérer seule trois enfants très fatigués, mercredi soir. Je vous laisse imaginer l’état dans lequel j’ai fini la soirée.

J’ai résisté autant que possible et j’ai finalement sombré dans le gouffre de la gastro, cette nuit, en même temps que ma Goyave. Je n’ai pas dormi de 1h à 6h, la nuit ayant été agrémentée de 8 vomissements de la demoiselle. Une jolie petite sieste de 6 à 7h et la journée commençait. Enfin pas pour tout le monde, Goyave, Litchi et moi avons passé 90% de notre temps en pyjama, dans mon lit. Et je n’ai même pas réussi à dormir tellement j’avais mal au ventre. Je me sens dans un état de faiblesse que je n’ai pas connu depuis longtemps. La tête qui tourne dès que je m’active 2 min. Bref, demain est un autre jour.

En attendant, s’occuper de ses enfants depuis son lit nécessite un peu d’imagination et une bibliothèque bien remplie. Goyave a pas mal comaté près de moi, loin de son énergie habituelle. Kiwi a vadrouillé entre son papa et notre chambre. Et Litchi, lui, a trouvé cette journée plutôt cool puisqu’il est resté collé à maman.

Week end en suspend

Ça ne serait pas drôle si le timing de cette épidémie familiale ne tombait pas pile au mauvais moment. Nous devions partir cet après midi en week end à Center parcs avec mes parents. Autant vous dire que dès cette nuit, on a su que cela ne serait pas pour aujourd’hui. Goyave, en plus d’être en petite forme, est extrêmement déçue. Espérons qu’on puisse les rejoindre demain si tout le monde est guéri.

Autonomie

Une petite note positive quand même.

Mlle Goyave me bluffe par son autonomie depusi quelques temps. Elle a toujours été plutôt débrouillarde mais là j’ai l’impression de vivre avec une mini adulte, plus organisée que moi. Elle prépare spontanément ses affaires le soir pour le lendemain, s’habille seule, met la table pour elle et son frère, débarrasse,  pense aux affaires que j’oublie pour l’école… Elle joue seule pendant longtemps, s’invente des histoires incroyables.

Bon, je vous rassure sur d’autres points elle est encore mon bébé. Elle persiste à vouloir prendre son biberon le matin. Elle me parle parfois, exprès avec une voix zozotante. Et surtout, elle a encore besoin de moi pour s’endormir très régulièrement.

Bébé koala

Depuis son hospitalisation, Bébé Litchi est clairement passé du côté koala de la force. Je ressens son besoin de réassurance et de contenance. Il a beaucoup plus de mal à dormir seul en journée. Et les tentatives pour le déposer, même profondément endormi, se soldent dorénavant par un réveil dans les 10 min. Pas aussitôt non, il laisse naître l’espoir en moi. Puis quand j’ai commencé un truc, le voilà qui me rappelle. Je réponds de mon mieux à son besoin car j’imagine comme cette hospitalisation a pu être perturbante pour lui. Et puis j’aime tellement l’avoir contre moi que je relativise plus facilement.

 

Voilà pour les petites nouvelles, j’espère revenir plus en forme la semaine prochaine avec le récit de nos vacances et les 2 mois de Bébé Litchi.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 thoughts on “Nouvelles en vrac

  1. Je compatis sincèrement à cette avalanche de microbes et de virus chez vous et j’espère que vous pourrez quand même profiter de Center Parcs. Chez nous aussi, les filles s’échangent virus et méchants microbes depuis le début du mois (la cadette a vomi il y a deux heures, on est reparti pour un tour). Bref, vivement décembre et un prompt rétablissement aux malades !

  2. Pfiou, ici aussi les microbes sont de sortie mais, pour l’heure, je résiste vaillamment à l’envahisseur et Mini Loup est solidaire. C’est trop bête pour Center Parks, je comprends que Goyave soit déçue… Bon rétablissement à tous.

  3. Olala, quelle angoisse pour moi ton article ^^ Je me suis même dit cette semaine qu’il faudrait que je retourne voir un psy… Certes, je ne fais plus de crises d’angoisses quotidiennes pour ma phobie de vomir mais je me sens aujourd’hui bien incapable de gérer Tess si elle devait avoir la gastro… Et ça me rend malade d’avance de ne pas réussir à jouer mon rôle rassurant de maman dans ces conditions… Surtout qu’avec l’entrée à l’école, on aura du mal à passer à côté je pense…

    J’espère que vous allez tous mieux et que vous avez pu profiter un peu de Center Park.
    Bravo à Goyave pour sa prise d’autonomie 🙂

    1. C’est sûr que pour des parents c’est pas une phobie évidente à gérer.
      Je n’ai jamais été phobique mais par contre voir quelqu’un vomir me faisait systématiquement vomir et j’avais horreur de ça. Et finalement ça s’est arrangé avec les enfants, je peux gérer sans être malade.

Laisser un commentaire

Back To Top