mercredi, octobre 28, 2020
Panorama : les moments du mois Vie de famille

Panorama : Septembre 2020

L’heure du récap’ de septembre a sonné. Un peu en retard, ma foi !

Septembre, le mois de la rentrée bien sûr, mais aussi les derniers jours d’été, ma saison préférée, et les prémices de l’automne, que j’apprends à apprécier.

J’aime bien la rentrée et ce renouveau qu’elle apporte. L’occasion de changer des choses, de se réorganiser et de faire de nouveaux projets.

Mais comme dans beaucoup de familles, c’est aussi un mois un peu speed. Certains jours, j’ai vraiment eu l’impression de me prendre une vague en pleine tête. Et la fatigue a été bien trop présente. Mais finalement, j’ai pu reprendre le dessus et nous avons plutôt bien surfé tous ensemble.

La rentrée des petits fruités

Première rentrée pour mon petit Kiwi, et toute l’ambivalence qui va avec. La fierté de le voir grandir et un peu de stress de le jeter dans la fosse aux lions. A deux ans et demi, c’est un tout petit bonhomme que j’ai accompagné le premier jour. Un peu intimidé et refoulant ses larmes, il m’a laissé partir et mon coeur s’est serré. Il a pleuré en fin de matinée en me réclamant et s’est consolé avec son ATSEM. Puis, la sérénité est arrivée rapidement les jours suivants. Maintenant, c’est un petit garçon qui a bien grandi que je récupère le midi. Nous nous sommes organisés avec famille et amis pour qu’il puisse y aller seulement le matin. Et la semaine prochaine, nous ferons un essai de sieste. Pour décider si l’on passe à la journée entière après les vacances.

Moyenne section pour Miss Goyave, qui ne donnait pas l’impression d’avoir quitté l’école depuis deux mois. Elle a retrouvé sa meilleure copine et c’était comme si elles s’étaient vues la veille.

Mes deux sont dans la même classe. Et je trouve ça chouette qu’ils se construisent des souvenirs d’école en commun. La maîtresse m’a rassuré sur leur indépendance l’un de l’autre. Donc pour l’instant, je ne vois que le positif de cette classe double niveau.

Retour à la MAM pour Bébé Litchi, qui a repris ses marques sans difficultés. Je culpabilise encore parfois de la longueur de ses journées mais lui semble tout à fait épanoui là bas. Et puis, pour le moment, il n’y va que trois jours par semaine.

La reprise du travail

Une rentrée sur les chapeaux de roue, où je me suis prise une amende de stationnement dès le premier jour.

Retour au temps partiel trois jours par semaine pour me permettre de garder Bébé Litchi et d’aller récupérer Petit Kiwi deux midi.

Bugger une journée et me retrouver avec mon Litchi au cabinet pendant deux heures. Il a été adorable et les familles compréhensives.

Des parents qui m’expriment leur gratitude et me font chaud au cœur.

Des bébés bien malades et beaucoup m’interroger sur comment les aider.

Mais me sentir à ma place et c’est le plus important.

Préparer l’avenir, me réjouir des possibilités qui s’offrent à moi et angoisser des décisions à prendre.

Du bon temps en famille

Une jolie fête familiale chez mes parents, où nous avons présentés un petit spectacle médiéval entre nous. A cheval ou à pied, costumés, nous nous sommes éclatés.

Les 7 ans de la nièce de Mr Papaye.

Leurs sourires et leurs bras qui m’entourent quand je rentre le soir.

Prendre l’apéritif tous les cinq après une longue journée.

Retrouver notre petit rituel bibliothèque du mardi soir.

Donner les trois bains en même temps et les observer s’entre laver.

Et bien sûr, le premier anniversaire de notre bébé tout doux

Ou entre amis

Offrir un week-end en amoureux pour le mariage de nos supers copains et récupérer leurs trois enfants en garde en échange. Soit vingt quatre heures avec six enfants de moins de six ans. Même pas peur.

En profiter, pour déjeuner avec eux deux jours de suite et partager nos projets d’avenir.

Les dix ans de mariage d’autres copains et refaire le monde avec tous nos amis.

Les pauses thé avec ma copine voisine, avec ou sans enfants.

Un (tout petit) peu de temps pour moi

Retrouver le plaisir du bullet journal avec une tasse de thé.

Commencer à vous raconter notre beau voyage en Slovénie.

Reprendre l’habitude de lire quelques pages le soir.

Et en conséquence, laisser un peu de côté la vie virtuelle. Quand les journées feront elles plus de vingt-quatre heures ?

Participer de nouveau aux réunions des parents d’élève et rigoler avec ceux qui vivent les même galères.

Rien de bien fou, mais j’ai aussi repris la course à pied, une fois par semaine. Et, si c’est parfois dur de se motiver, cela fait vraiment du bien. Pour l’instant, je cours maximum trente minutes mais j’espère augmenter progressivement durée et rythme.

Et retrouver ma cuisine après les vacances loin de la maison

Les dernières tomates et les dernières fraises dans le jardin.

Et le raisin presque entièrement décimé.

De la cuisine colorée et épicée.

Du risotto aux poireaux. Les lasagnes préférées de ma fille. Des jolies verrines. Et des gratins de tout et n’importe quoi.

De la bonne compote maison.

Un crumble, des brownies et mes cookies chéris.

Et même un délicieux brookie pour l’anniversaire de Litchi.

 

Allez septembre, j’oublie la fatigue que tu m’as apporté et je retiens ces trois sourires et ce sentiment si fort d’être à ma place.

Joli mois d’Octobre à vous.

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 thoughts on “Panorama : Septembre 2020

  1. Je trouve aussi que septembre est un mois fatiguant mais assez particulier. C’est le moment ou on bascule vers les journées bien plus courtes et j’ai toujours l’impression de devoir profiter à fond des derniers rayons de soleil ! En tout cas il a l’air de s’être plutôt bien passé par chez vous ! Et encore un bel anniversaire à petit Litchi !

  2. Un joli mois finalement. Comme notre rentrée est en août, c’est vrai que septembre est moins fatigant parce que les habitudes sont déjà prises. Par contre, j’ai l’impression d’être déjà passée en hiver, j’ai ressorti les anoraks ce matin pour les enfants.

    1. Ah oui ici aussi, j’ai dû leur mettre hier car il faisait bien froid. Devoir remettre plusieurs couches de vêtements, cela ne me réjouit pas dans l’automne par contre !

    1. J’espère que les vacances qui commencent seront aussi l’occasion de se poser un peu. Nous travaillons tous les deux mais les deux grands partent chez leurs grands parents.

Laisser un commentaire

Back To Top